Cannabis médical : attention au syndrome de sevrage...

·1 min de lecture

Autorisé au Canada, en Israël, aux Pays-Bas, au Chili ou encore dans certains États américains, le cannabis médical est principalement utilisé pour réduire la douleur et l'anxiété dans le cadre de pathologies chroniques – polyarthrite rhumatoïde, fibromyalgie, sclérose en plaques...

Sauf qu'on le sait : la consommation régulière de cannabis peut avoir des conséquences graves sur la santé. Ainsi, plusieurs études scientifiques ont trouvé un lien entre marijuana et cancer des testicules, altération précoce de la fonction cardiaque, baisse de la qualité du sperme ou encore "faux souvenirs".

Une récente étude de la University of Michigan (aux États-Unis) s'est plus spécifiquement intéressée au syndrome de sevrage qui peut accompagner la consommation régulière de cannabis. "Car si de nombreux patients considèrent le cannabis comme "non-dangereux" parce qu'il s'agit d'une substance "naturelle", il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une drogue : le cannabis contient des molécules (les cannabinoïdes) qui agissent sur le cerveau et peuvent être responsables de symptômes parfois sévères lorsqu'elles manquent – c'est le syndrome de sevrage" explique le Pr. Lara N. Coughlin, psychiatre et principale auteure de ces travaux.

Syndrome de sevrage : le "manque" de cannabis peut perturber le sommeil et l'humeur

Pendant 2 ans, les chercheurs ont suivi 527 Américains prenant régulièrement du cannabis médical prescrit par leur médecin. Si une partie des patients (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19, les chiffres en France ce 10 janvier : 15 944 nouveaux cas, 2 620 patients hospitalisés en réanimation
Limoges : après un contact avec une chauve-souris, un patient décède de la rage
Covid-19 : un arrêt de travail immédiat en cas de symptômes
Vaccin Covid-19 Moderna : feu vert de la Haute autorité de santé
Covid-19 : l'immunité croisée, c'est quoi exactement ?
Vaccination Covid-19 : calendrier, annonces d'Olivier Véran