Cannes 2021 : Doria Tillier, Camélia Jordana et Céline Sallette, trio gagnant sur la Croisette

Représentantes de la sélection Talents Cannes, organisé par l’Adami, Doria Tillier, Camélia Jordana et Céline Sallette ont fait rayonner la Croisette ce mardi matin. Maîtresse de cérémonie, chanteuse, actrice… mais pas seulement. Doria Tillier, Camélia Jordana et Céline Sallette endossent cette année le rôle de réalisatrices pour la sélection Talents Cannes. Organisée chaque année par l’Adami et le Festival de Cannes, cette compétition permet à quatre réalisateurs de diriger de jeunes acteurs débutants. Cette édition 2021 regroupait ce trio de talentueuses cinéastes, rejointes par Swann Arlaud, qui avait gagné le César du meilleur acteur pour « Petit Paysan » en 2018.Lire aussi : Couple de légende : Laetitia Casta et Louis Garrel, les insaisissablesDoria Tillier tire la langue sur la CroisetteLa sélection Talent Adami offre à Doria Tillier l’occasion de réaliser son premier court-métrage, « La diagonale des fous ». Maîtresse de cérémonie lumineuse lors de l’ouverture de cette 74e édition, l’actrice a également pu travailler avec de jeunes talents comme Maël Besnard, Mely Bourjac et Hugues Jourdain. Après Marion Cotillard hier soir lors de la montée des marches, Doria Tillier a elle aussi arboré une tenue en jean ce mardi 13 juillet sur le photocall. Avec une coiffure très enfantine (des couettes) et une paire d’escarpins graphiques, elle rayonnait aux côtés de Céline Sallette et Camélia Jordana, sublimes en robes blanches. Très enjouée, elle a même malicieusement tiré la langue aux photographes. Un affront bien vite pardonné. Le soutien à Kirill SerebrennikovJuste avant ce passage lumineux sur la Croisette, les distributions de « Blue Bayou », de Justin Chon et de « La fièvre de Petrov » se sont joués des journalistes. Si le premier est présenté dans la catégorie Un certain regard, le film du cinéaste russe Kirill Serebrennikov est présenté en sélection officielle. Assigné à résidence après une condamnation à trois ans de prison avec sursis pour détournement de fonds, il adapte ici le roman éponyme d’Alexei Salnikov. La veille de ce photocall, le casting du film montait les marches en arborant un badge « KS », les initiales du réalisateur interdit de Cannes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles