Cannes 2021 : Doria Tillier taquine son ex Nicolas Bedos pendant la cérémonie de clôture

·2 min de lecture

Doria Tillier, a présenté la cérémonie de clôture du Festival de Cannes, le 17 juillet 2021. Cette dernière,très attendue pour sa remise des prix, était suivie de la projection du film « OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire », réalisé par Nicolas Bedos.

La 74e édition du Festival de Cannes a pris fin samedi 17 juillet. Lors de la cérémonie de clôture, le film « Titane » de Julia Ducournau a remporté la Palme d’or, mais une autre œuvre était à l’honneur ce soir-là : « OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire », projeté après la remise des prix. Doria Tillier, la maîtresse de cérémonie, a donc félicité l’équipe du troisième volet de la saga. Elle a d’abord annoncé la date de sortie du film, fixée au 4 août, puis a salué la carrière cinématographique de Jean Dujardin, notamment sa prestation dans le film « The Artist ». Il avait remporté le prix d’interprétation masculine pour ce rôle il y a dix ans. L’acteur était assis juste à côté de Nicolas Bedos pourtant, Doria Tillier passe son tour et se met à rendre hommage à Pierre Niney, autre grand nom du casting. 

Une taquinerie entre amis

Après avoir fait exprès de ne pas le citer, Doria Tillier continue sa blague en faisant mine d’oublier par qui le film a été réalisé : « OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire, un film réalisé par... », avant de plonger ironiquement la tête dans ses fiches et de s’exclamer « Nicolas Bedos ! ». Une plaisanterie qu’elle a achevé en envoyant un baiser à l’acteur, qui s’est empressé de lui rendre. S’ils sont séparés depuis fin 2019, ces deux-là sont toujours très proches. Leur couple a duré plusieurs années et ils gardent tous deux beaucoup de tendresse l’un pour...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles