Cannes 2021 : Noémie Merlant, « Ma première inspiration, c’est Céline Sciamma »

·1 min de lecture

Noémie Merlant, à l’affiche de « Les Olympiades », de Jacques Audiard, a répondu à nos questions sur la Croisette.

La fin du Festival de Cannes approche et la fatigue se fait ressentir sur la Croisette. Mais Noémie Merlant, qui a présenté son premier film en tant que réalisatrice, puis qui a défendu « Les Olympiades » de Jacques Audiard, est portée par cette adrénaline, mélangée au stress de la Croisette. Pour ce film qui raconte un triangle amoureux dans le 13e arrondissement de Paris, la comédienne, qui connait bien ce quartier puisque ses parents y vivent depuis dix ans, elle prête ses traits à Nora, une trentenaire en reconversion, et qui peine à se connecter aux autres.

Sur une terrasse cannoise, face à la mer, Noémie Merlant a évoqué son rapport à Céline Sciamma, qui a co-écrit le scénario du film, et qu’elle connait bien puisqu’elle a tourné pour elle dans « Portrait de la jeune fille en feu ». Une grande sœur dans le cinéma, qui l’inspire en tant que réalisatrice, mais qui est aussi là pour la rassurer, qui donne tout son sens à la sororité. L’actrice raconte aussi les dessous du tournage avec Jacques Audiard, dont le dernier film présenté sur la Croisette, « Dheepan », a remporté la Palme d’or, en 2015.

Rencontre.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles