Cannes 2021 : pourquoi Mylène Farmer a-t-elle été nommée membre du jury ?

·2 min de lecture

Sous la présidence de Spike Lee pour cette 74e édition du Festival de Cannes, on retrouve plus de femmes que d’hommes et parmi elles, la chanteuse Mylène Farmer. Icône de la pop des années 80 en France, elle est en quelque sorte l’invitée surprise de cette année.

L’évènement le plus prestigieux de la Croisette est officiellement lancé. Du 6 au 17 juillet, Cannes vit au rythme des tapis rouges et des soirées plus glamour les unes que les autres. Si le réalisateur Spike Lee reste le roi du festival, une des membres du jury attise la curiosité : Mylène Farmer. « Désenchantée », « Sans contrefaçons », « Ainsi soit je », impossible de ne pas connaître les chansons cultes de l’artiste, pourtant sa présence à Cannes étonne. Pierre Lescure, le président du Festival de Cannes et Thierry Frémeaux le délégué général, se sont exprimés sur ce choix. 

« On connaissait la vraie cinéphilie, profonde et discrète, de Mylène »

Bien que Spike Lee ait avoué il y a peu n’avoir jamais entendu parler de Mylène Farmer avant, Pierre Lescure et Thierry Frémeaux, eux, songent depuis longtemps à sa nomination en tant que membre du jury. Trois ans précisément. Un choix qui a donc été mûrement réfléchi et qui se révèle très cohérent. Mylène Farmer a joué dans plusieurs films comme « Giorgino » ou « Ghostland », sans parler de ses clips à la cinématographie ultra-travaillée et de la série-documentaire « L’Ultime Création » dont elle a fait l’objet en 2019. « On connaissait la vraie cinéphilie, profonde et discrète, de Mylène. On avait envie d'une édition exubérante, multiple. On s'est dit que Mylène refuserait peut-être, mais serait sans doute touchée qu'on pense à elle pour cette...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles