Cannes 2021 : Sami Outalbali et Zbeida Belhajamor, « les opposés s’attirent le film en est la preuve vivante »

·1 min de lecture

Le film de Leyla Bouzid, « Une histoire d’amour et de désir » clôture la Semaine de la Critique, à Cannes. Rencontre tout en douceur avec Sami Outalbali et Zbeida Belhajamor, les deux acteurs principaux.

« Une histoire d’amour et de désir » donne des envies de coup de foudre. Réalisé par Leyla Bouzid, le long-métrage choisi pour clôturer la Semaine de la Critique cannoise narre la rencontre entre Ahmed et Farrah. Deux jeunes gens que tout oppose mais dont les sentiments les poussent inexorablement l’un vers l’autre. Un film bourré de poésie, de tendresse, de pudeur et de beauté.

L’histoire ? Celle d’Ahmed, 18 ans, un Français d’origine algérienne qui a grandi en banlieue parisienne. Sur les bancs de la fac, il fait la connaissance de Farah, une jeune Tunisienne pleine d’énergie fraîchement débarquée de Tunis. Tout en découvrant un corpus de littérature arabe sensuelle et érotique dont il ne soupçonnait pas l’existence, Ahmed tombe très amoureux de cette fille, et bien que littéralement submergé par le désir, il va tenter d’y résister...

Quelques jours avant la projection de « Une histoire d’amour et de désir », nous avons rencontré Sami Outalbali et Zbeida Belhajamor. Deux acteurs à suivre de près. Si le jeune homme de 22 ans est déjà connu pour son rôle dans la série Netflix « Sex Education », dans ce film il montre toute l’envergure de son talent. Zbeida Belhajamor, elle, crève également l’écran. Un véritable diamant brut. Interview.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles