Cannes 2021 : Sandrine Kiberlain, « quand on écrit une histoire il y a de nous partout »

·2 min de lecture

Sandrine Kiberlain troque sa casquette d’actrice pour celle de réalisatrice avec « Une jeune fille qui va bien ». Son premier film en tant que tel, présenté lors de la Semaine de la critique. Rencontre sous le soleil cannois.

Jusqu’à présent, Sandrine Kiberlain avait l’habitude d’arpenter le tapis rouge du Festival de Cannes en tant qu’actrice ou membre du jury. Cette année, c’est dans un tout autre rôle qu’elle s’est rendue sur la Croisette. Ce jeudi 8 juillet, elle a en effet présenté « Une jeune fille qui va bien », son premier film en tant que réalisatrice, sélectionné pour la Semaine de la critique. Un joli coup d’essai très vite transformé en réussite puisque le public présent dans la salle de l’espace Miramar s’est fendu d’une salve d’applaudissements à la fin de la projection. Dans son premier long-métrage, la désormais cinéaste de 53 ans jongle avec l’insouciance, la famille et les amours. Des sujets universels qui lui parlent.

L’histoire ? Celle d’Irène, une jeune fille juive de 19 ans qui rêve de devenir actrice. Sa famille la regarde alors se confronter au monde, aux premiers émois amoureux et s’investir à corps perdu dans sa passion pour le théâtre. Une chronique adulescente qui prend une nouvelle dimension lorsqu’on précise qu’Irène vit à Paris durant l’été 1942. La légèreté de la jeunesse côtoie alors l’horreur de la guerre qui fait rage en dehors des scènes de théâtre. Un drame réalisé avec le cœur qui se dessine comme le portrait d’une jeune femme pleine de vie aux saveurs autobiographiques que Sandrine Kiberlain reconnaît volontiers.

Ses premiers pas de réalisatrice, son coup de foudre avec...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles