Cannes 2021 : « Titane », le film qui secoue la Croisette

·1 min de lecture

Cette 74e édition du Festival de Cannes se déroulait sans encombre, mais Julia Ducournau en a décidé autrement. Vomissements, évanouissements… son film « Titane » provoque de vives réactions dans le public.

Mardi 13 juillet, le film « Titane » de Julia Ducournau était diffusé en avant-première au Palais des festivals de Cannes. Une projection que certains ne sont pas près d’oublier. Selon l'AFP, environ vingt spectateurs ont dû être évacués et pris en charge. Les organisateurs avaient anticipé les possibles angoisses du public puisque des camions de pompiers étaient déjà postés aux abords de la salle. Après son film « Grave » qui avait beaucoup choqué, c’est au tour de « Titane » de marquer les esprits. Évanouissements, malaises, vomissements, crises de nerfs ou encore départs précipités, le film a fait son effet et pas des moindres. « Frisson d’horreur », « scènes malaisantes », les spectateurs peinent à décrire ce qu’ils ont ressenti. « Quel film ? On n'a pas vu de film (...) Ça m'a donné envie de vomir, de partir, de dormir, de fermer les yeux, de faire autre chose », a réagi un spectateur à l'antenne de BFMTV, quittant la salle en panique.

Film trash ou œuvre incomprise ? 

Julia Ducournau est connue pour ses films d’horreur crus et dérangeants, qui sortent des sentiers battus. Et si « Titane » a heurté la sensibilité de certains, il a pourtant une vraie histoire à raconter. Vincent Lindon y joue un homme adepte du bodybuilding qui part à la recherche de son fils disparu dix ans plus tôt. On y retrouve également Agathe Rousselle qui incarne une tueuse en série incontrôlable. Mais alors pourquoi « Titane » ? Julia...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles