Cannes 2021 : Valérie Lemercier explique pourquoi elle n’a jamais été maîtresse de cérémonie

·1 min de lecture

Pour « Le Parisien », Valérie Lemercier revient sur son expérience au Festival de Cannes et son regret de n’avoir jamais animé la prestigieuse cérémonie.

A Cannes, Valérie Lemercier présente « Aline », son semi-biopic électrisant sur Céline Dion. Un privilège pour l’actrice des « Visiteurs », qui dévoile hors-compétition son sixième film en tant que réalisatrice. Alors que la pandémie et les confinements successifs ont repoussé la sortie d’ « Aline » de plusieurs mois, l’actrice s’estbattue corps et âme pour imposer son film librement inspiré de la vie de la diva québécoise. 

Après avoir monté les marches le mardi 13 juillet avec ses sœurs Aude, Hélène et Elisabeth, Valérie Lemercier s’est réjouie dans les colonnes du « Parisien ». « Je suis super contente ! On n’est pas en compétition, on est là que pour la joie », conçoit la comédienne, qui n’est pas en lice pour la Palme d’or. Malgré l’euphorie que suscite son passage sur la Croisette, celle qui campe Céline Dion – ou plutôt Aline Dieu – éprouve quelques regrets. « J’ai toujours eu l’impression que Cannes, ce n’était pas pour moi », admet-elle. « Je n’y ai eu aucun film, à part “Adieu Berthe”, de Bruno Podalydès, à la Quinzaine des réalisateurs en 2012 », se souvient l’actrice. « On n’avait pas monté les marches, on avait une petite jupe droite et puis, voilà. »

Lire aussi : Valérie Lemercier : Dion soit loué !

« Pas assez internationale »

Et si elle n’est pas une habituée du Festival de Cannes, elle fait figure d’autorité aux César, dont elle a été maîtresse de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles