Cannes 2022 : Léa Seydoux, « Je pense être l’une des actrices qui a le plus travaillé avec des réalisatrices »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Elle est à l’affiche de deux films présentés à Cannes : « Les Crimes du futur » de David Cronenberg et « Un Beau matin » de Mia Hansen Love. Léa Seydoux aime plus que tout faire le grand écart entre des univers opposés. Interview.

L’année dernière le Covid lui avait volé son festival alors qu’elle était à l’affiche de quatre films… De retour sur la Croisette, Léa Seydoux nous a bluffés dans son rôle de performeuse dans « Les Crimes du futur », le film de science-fiction de David Cronenberg aux côtés de Viggo Mortensen et de Kristen Stewart. Elle nous a aussi profondément émus dans « Un beau matin », le nouveau film de Mia Hansen-Love (« L’Avenir », « Bergman Island »…) dans lequel elle joue Sandra, une jeune femme qui vit seule à Paris avec sa fille de huit ans. Tout en accompagnant son père (Pascal Greggory) atteint d’une maladie neuro-dégénérative, elle commence une histoire d’amour avec un ami séduisant et perdu de longue date (Melvil Poupaud). Entre visites dans les hôpitaux et Ehpads, sa relation passionnée et incertaine avec Clément s’installe et l’aide à affronter la dure épreuve de la perte d’autonomie d’un parent. Léa Seydoux est magnifique dans ce film à la fois puissant et délicat, un véritable hymne à la vie. Celle qui va bientôt jouer le rôle-titre du remake « Emmanuelle » sous la direction de Audrey Diwan, s’est confiée devant notre caméra. Séquence vérité.     

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles