[#CannesForever] L'année où Tim Burton a décerné une Palme inattendue au génial Apichatpong Weerasethakul

Jean-Marc Lalanne
AFPANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Retrouvez les autres épisodes de notre série [#CannesForever] :

>> L'année où Gus Van Sant a surpris tout le monde

>> L'année où Delphine Seyrig épluchait des pommes de terre

>> L'année où Adjani et Bowie ont été les divinités de la Croisette

C’est un jeu toujours amusant, lorsqu’est révélée la liste des films sélectionnés en compétition cannoise, de spéculer sur les goûts du président de jury, ou sur ses détestations. On était par exemple sûr que Cronenberg ne donnerait aucun prix à Lynch quand il présidait le jury. Et inversement. Dans les deux cas, on avait raison. On pouvait deviner que le grand carnaval clippé de Lars Von Trier (Dancer in the dark) séduirait Luc Besson. On imaginait qu’Isabelle Huppert serait une supportrice fervente du Ruban blanc de Michael Haneke (la Palme a été, cela dit, attribuée à l’unanimité).

Quand le jury nous surprend

Mais on n’imaginait en revanche pas forcément que Spielb

Lire la suite sur lesinrocks.com