Publicité

Carburants : la vente à perte effective début décembre et durera six mois, annonce Bruno Le Maire

L'exécutif persiste et signe. La possibilité pour les distributeurs de vendre à perte du carburant sera effective "à partir de début décembre", voire au 1er décembre, a annoncé ce lundi 18 septembre le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. "Ce sera effectif à partir de début décembre, j’espère le 1er décembre puisque le texte de loi sera examiné à l’Assemblée début octobre", a affirmé le ministre sur France 2, après l'annonce samedi par la Première ministre Elisabeth Borne d'une telle possibilité. Il faudra légiférer car vendre à perte est actuellement interdit par la loi.

"Notre méthode c’est d’engager tout le monde, l'ensemble des acteurs économiques, dans cette lutte contre l’inflation", a précisé le ministre, car "l’Etat ne peut pas porter à lui seul le coût de l’inflation, sinon ça va creuser les déficits". Bruno Le Maire a répété qu'il était "hors de question" que les prix de l'électricité augmentent "de 10 à 20%" en 2024 comme l'avait évoqué la semaine dernière la présidente de la Commission de régulation de l'Energie Emmanuelle Wargon. "Je suis incapable de vous dire s'il y aura même une augmentation en janvier, ça dépendra des prix de l'électricité", a déclaré le ministre, ajoutant qu'au pire "10%, ça pourrait être le plafond".

Il a rappelé que l'Etat déboursera en 2024 10 milliards d'euros "pour payer une partie de l'électricité des ménages" et qu'il a déjà "protégés à hauteur de 90 milliards d'euros avec le bouclier sur le gaz et l'électricité". Interrogé sur l'appel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite