Carine Kraus : « Après la révolution numérique, la transformation écologique »

·1 min de lecture

Pour Carine Kraus, directrice du développement durable chez Veolia (partenaire de notre événement « ELLE Green »*), entreprises, gouvernements et citoyens doivent avancer de pair pour relever le défi écologique.

ELLE. La crise sanitaire a renforcé le sentiment d'urgence écologique. Dans un tel contexte, quel doit être le rôle d'une entreprise comme la vôtre ?

Carine Kraus. En France, la question environnementale est une priorité du gouvernement : elle représente un tiers du plan de relance de 100 milliards d'euros. Au niveau européen, le « green new deal » représente aussi une avancée majeure en termes de prise en compte de l'environnement dans les politiques publiques. Chez Veolia, cette question est depuis toujours au cœur de nos métiers : transformation des déchets en énergie, recyclage du plastique, réutilisation des eaux usées… L'économie circulaire est donc pour nous un business model que nous mettons en œuvre depuis de nombreuses années. C'est pour cette raison que nous avons l'ambition d'être l'entreprise de référence de la transformation écologique et de faire bénéficier l'ensemble de nos clients et partenaires de notre expertise sur ces sujets.

CARINE KRAUS-0058-2_OK3
CARINE KRAUS-0058-2_OK3

©Presse

ELLE. Quels sont les principes qui vous guident dans votre action ?

C.K. Notre groupe s'est doté d'une raison d'être en 2019, qui fixe un cap et donne une vision à l'action de l'entreprise. Elle s'incarne dans une démarche de progrès partagé avec l'ensemble de nos parties prenantes et repose sur une performance plurielle (financière, commerciale, sociale, sociétale et environnementale), constituée de dix-huit objectifs d'actions...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles