Carla Bruni glamour et sexy s’affiche en robe fendue et décolletée jusqu’aux fesses… (Wow !)

Mais quel festival de robes ! Quelle classe, quel glamour ! Visiblement nostalgique de sa vie d’avant et triste des annulations qui frappent le monde de la culture en ce moment, Carla Bruni a décidé de rendre hommage au Festival de Cannes qui aurait normalement dû commencer cette semaine cette année. L’ex top model phare des années 1980/1990, d’habitude accroc aux jeans taille haute et aux costumes d’homme, a donc fouillé dans ses archives pour retrouver des photos de ses plus belles montées des marches du Palais des festivals de Cannes – et de ses plus belles robes. Longue, forme bustier ou décolletée dans le dos, moulante ou fendue haut sur la cuisse, Carla Bruni fait une démonstration élégante et un poil sexy de son incroyable sens du style.

Carla Bruni sexy et glamour quand elle se met sur son 31

Hier, mardi 12 mai, la chanteuse et sœur de l’actrice Valérie Bruni Tedeschi, a donc partagé sur son compte Instagram non pas une photo mais une série de 4 clichés de ses plus beaux looks cannois à grand renfort de jeu de jambes interminable et de décolletés sexy. Griffées Dior, Saint-Laurent, Céline ou Maxime Simoens, l’ex première dame se moule dans des robes qui mettent en valeur sa silhouette filiforme. Des 4 photos qui illustrent son post, c’est la dernière, celle où Carla Bruni apparaît dans une robe noire décolletée dans le dos jusqu’aux fesses qui suscitent déjà le plus de commentaires. " On dirait Mireille Darc ", remarque très justement un de ses fans. Car cette robe signée Yves Saint-Laurent tient déjà du mythe : c’est celle que portait Mireille Darc pour faire tourner la tête de Pierre Richard dans le film Le grand blond avec une chaussure noire. Quelques heures à peine après la publication de ses 4 photos souvenirs sur son compte Instagram, le compteur de likes de Carla Bruni ne cesse de crépiter ! Ça ne remplace peut-être pas les flashs des photographes, mais ça fait toujours du bien !

A lire aussi :

⋙ Carla Bruni : son carré long trop canon laissé au naturel

(...) Cliquez ici pour voir la suite