Carla Bruni est mise en examen dans l'affaire du financement libyen, ce que l'on sait

Carla Bruni-Sarkozy a été mise en examen dans le cadre de l'enquête sur la rétractation en 2020 de Ziad Takieddine, mardi 9 juillet 2024, selon les informations de franceinfo. Ce dernier, un homme d'affaires franco-libanais, avait initialement accusé Nicolas Sarkozy d'avoir financé sa campagne présidentielle de 2007 avec des fonds libyens, avant de revenir sur ses déclarations. Mardi 9 juillet 2024 dans la matinée, la chanteuse et épouse de l'ancien président a été entendu par un juge d'instruction financier du tribunal judiciaire de Paris, rappelle Le Parisien. Carla Bruni est soupçonnée d'avoir participé à l'opération "sauver Sarko", une manœuvre visant à obtenir le revirement de Ziad Takieddine. Selon des sources judiciaires, elle a été mise en examen pour "recel de subornation de témoin et participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre une escroquerie au jugement en bande organisée".

Le dossier, ouvert depuis le printemps 2021, a déjà conduit à la mise en examen de Nicolas Sarkozy en octobre 2023 pour les mêmes chefs d'accusation. L'ex-président, tout comme son épouse, conteste fermement les faits qui lui sont reprochés. Ses avocats ont tenté de faire annuler ces poursuites en avril 2024, sans succès pour le moment. Son procès est prévu pour 2025. L'enquête vise à déterminer les circonstances du revirement de Ziad Takieddine, qui avait initialement accusé Nicolas Sarkozy avant de changer radicalement de position lors d'une interview à Paris Match et BFMTV (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite