Caroline Estremo, infirmière et humoriste : "On vient aux urgences comme au drive du McDo"

·1 min de lecture

Comment êtes-vous venue au spectacle, en étant infirmière ?

Caroline Estremo : C’est arrivé en 2016. Tout à coup, j’ai eu envie d’écrire un sketch. J’ai fait une vidéo sur Facebook, principalement pour faire rire les collègues. Je me suis dit que je pouvais parler de ce que nous vivons au quotidien, mais avec humour. La vidéo a fait le buzz. Une infirmière qui avait ouvert une salle en banlieue parisienne voulait faire un spectacle autour de notre métier. Elle est tombée dessus et m’a demandé d’écrire un show entier. Je me suis lancée, avec mes mots. J’ai simplement raconté ma vie et j’ai essayé d’y mettre de l’humour et du cœur.

Les urgences sont une matière a priori pas très drôle. Comment avez-vous extrait le comique de ce quotidien ?

C. E. C’est une thérapie, un exutoire nécessaire. Tous les soignants le font d’une manière ou d’une autre. Dans la salle de pause, on relâche la pression et on se raconte avec humour tout ce qui nous arrive, ce que les patients nous ont fait subir. On est obligés, parce que dans ce métier, il y a des choses difficiles à vivre – la souffrance, la mort. On doit dédramatiser et plaisanter, sinon on péterait un plomb !

Le Covid est-il présent dans vos sketchs ?

C. E. Pas beaucoup. On a tous galéré et je ne suis pas sûre que les gens aient envie qu’on ressasse la chose. J’y fais allusion rapidement. Et quand les salles rouvriront, le but sera de se retrouver, pas de parler encore de cette maladie ! Dans le spectacle, je raconte ma vie, tout simplement. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite