Carrefour : un maire se prend en photo devant 500 chariots ramassés dans la ville pour alerter l'enseigne

Cinq cents chariots. En trois mois, les agents communaux d'Hérouville-Saint-Clair (Calvaos) ont ramassé cinq cent chariots Carrefour éparpillés dans la ville. Le maire, Rodolphe Thomas, alerte l'enseigne de grande distribution sur sa gestion des charriot de courses qui se retrouvent abandonnés "sur les trottoirs, les espaces verts, les parkings et surtout dans les entrées d'immeubles", explique-t-il à France Bleu Normandie. Alors, les équipes de la mairie les rassemblent sur un terrain de la ville pour montrer l'ampleur du phénomène.

"Ce coup de gueule, c'est pour faire en sorte que Carrefour prenne aussi sa part de responsabilité et que le prestataire ramasse les Caddies tout au long de la semaine parce que ce n'est pas fait", poursuit-il. In fine, ce sont les agents de la ville et de la communauté urbaine qui se chargent de les récupérer. "Il y en a tous les jours. [...] On n'est pas payés pour ça. Et le temps que je passe à ramasser les Caddies, je ne peux pas le faire à m'occuper de la ville", témoigne l'un des agents qui se chargent de trouver les chariots et de les stocker.

Car pour le maire, ces caddies laissés ici et là à Hérouville-Saint-Clair sont sous la responsabilité de Carrefour, et non des clients qui rentrent chez eux avec. "On ne peut pas sanctionner celles et ceux qui n'ont pas de permis de conduire ou de moyens de locomotion", estime l'élu. "Mon rôle, c'est de sensibiliser la grande surface pour qu'on trouve une solution et pour sécuriser et respecter le cadre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"La Boum" : le compositeur Vladimir Cosma révèle qu'il touche le jackpot grâce à la chanson du film
Plafond de la dette des Etats-Unis : “l’euro va-t-il plonger face au dollar ?”
Pétrole : l’Opep et la Russie vont-ils enrayer la chute ? Le conseil Bourse
Instagram voudrait lancer un concurrent de Twitter
TotalEnergies va développer 48 centrales solaires en Espagne