EN IMAGES - Carrie Fisher disparaissait il y a quatre ans : retour sur la carrière de l'actrice

Virginie Guichaoua
·11 min de lecture
Photo by Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images
Photo by Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images

Il y a quatre ans, l’actrice Carrie Fisher nous quittait. Décédée le 27 décembre 2016 à l’âge de 60 ans, celle qui incarna l’inoubliable Princesse Leia de la saga Star Wars a vécu une existence conforme à sa légende : passionnée et intense, mais penchant aussi souvent du côté obscur de la force.

Elle a détesté jouer dans Star Wars

Mondialement connue pour avoir incarné l’iconique Princesse Leia de Star Wars, Carrie Fisher a avoué des années après qu’elle avait en réalité détesté jouer dans la saga qui l’a pourtant rendue célèbre. Tout d’abord, elle révélait en 2016 dans son autobiographie qu’elle n’avait pas aimé travailler avec George Lucas, allant même jusqu’à considérer qu’il avait ruiné sa vie. La comédienne jugeait en effet que ce dernier l’avait enfermée dans un rôle dont elle a eu par la suite le plus grand mal à se détacher. Mais ce n’est pas tout. Elle ne supportait pas non plus les vêtements qu’elle a eu à porter durant le tournage. Comme sa mythique robe blanche dans laquelle elle devait tourner sans sous-vêtements, sa coupe de cheveux qu’elle avait comparé à deux bagels ou encore son bikini en or qu’elle considérait comme avilissant et sexiste. Enfin, l’actrice n’était pas non plus convaincue par les lignes de texte qu’elle avait à jouer. Elle participera d’ailleurs à la réécriture des dialogues de La Menace Fantôme et L’Attaque des Clones, les deux premiers volets de la deuxième trilogie de la franchise entamée en 1999, afin de les “sauver”. “Rendez les femmes plus intelligentes et faites de meilleures scènes d’amour”, plaidait à l’époque la principale intéressée qui avait été appelée à la rescousse pour corriger les mauvais dialogues.

VIDÉO - Carrie Fisher : Sa glaçante lettre sur la mort dévoilée

Elle était bipolaire

Diagnostiquée bipolaire à 29 ans, Carrie Fisher s’est battue toute sa vie contre cette maladie : un trouble de l’humeur caractérisé par une alternance de périodes d’excitation et de dépression. Elle a eu toute son existence la volonté de l’affronter en rendant très tôt public le mal dont elle souffrait. “Je suis malade mentalement, je peux le dire, je n’ai pas honte. J’y ai survécu et je suis encore en train de survivre”, disait celle qui, pour soulager ses maux, avait souvent tendance à recourir à des traitements de choc. Elle essayera d’abord les drogues dures, puis les médicaments, pour finir par subir un traitement à base d’électrochocs. Tout au long de sa carrière, la star prendra régulièrement la parole pour parler de ses problèmes et faire en sorte de lever les tabous face à la bipolarité. À la fin de sa vie, elle était même devenue l'une des grandes voix d'Hollywood pour dénoncer les stigmatisations liées aux maladies mentales. “Être bipolaire représente un défi dévorant qui exige une grande endurance et encore plus de courage. Donc si vous vivez avec cette maladie et que vous parvenez à fonctionner un tant soit peu normalement, c’est quelque chose dont vous devez être fier, et ne pas avoir honte”, disait-elle.

Sa mère est décédée le lendemain de sa mort

Légende d’Hollywood portée au firmament par la comédie Chantons sous la pluie, Debbie Reynolds, qui était la mère de Carrie Fisher, s’est éteinte au lendemain du décès de sa propre fille suite à un AVC. Elle était âgée de 84 ans. “Merci à tous ceux qui ont su embrasser les dons et les talents de ma fille géniale et adorée. Je vous suis reconnaissante pour vos pensées et vos prières qui vont désormais la guider vers sa prochaine étape”, avait eu le temps de poster l’octogénaire sur son compte Twitter. Fusionnelle avec sa fille, l’actrice ne lui aura finalement survécu qu’une seule journée. “Elle est avec Carrie", s’était contenté de commenter très abattu, Todd Fisher, le fils de Debbie Reynolds et le frère de Carrie Fisher auprès du média TMZ, à la disparition des deux femmes.

Photo by Ethan Miller/Getty Images
Photo by Ethan Miller/Getty Images

Sa romance agitée avec Paul Simon

Pendant de nombreuses années, Carrie Fisher a vécu une histoire d’amour tourmentée avec le musicien Paul Simon, tête pensante du célèbre duo musical Simon & Garfunkel. En 1977, la comédienne en devenir rencontre le compositeur déjà auréolé de succès, et très vite, le couple décide d’emménager ensemble. Mais rapidement, les problèmes liés à la toxicomanie de la vedette de Star Wars mettent à mal leur relation et les deux tourtereaux se séparent une première fois en 1979. À la suite de cette rupture, la jeune femme se jette dans les bras de l’acteur Dan Aykroyd et envisage même un temps de l’épouser avant de finalement y renoncer. Elle retournera par la suite vers son premier amour et vivra durant les années 80 une romance faite de hauts et de bas avec l’auteur de Mrs Robinson. C’est lorsqu’elle sera une nouvelle fois au bord de la rupture avec son partenaire, que l’artiste décidera finalement d’épouser Paul Simon en 1983, pour en divorcer un an plus tard ! Cependant, les choses ne s’arrêteront pas là pour autant. Décidément inséparables, Fisher et Simon se fréquenteront encore pendant pas moins de huit ans après leur séparation officielle. “Il y avait une sorte de magie entre eux, cette passion et cet incroyable amour qui ressemblait à un opéra. Mais bien sûr, tous les opéras ont leurs mauvais côtés. Alors il y avait beaucoup de séparations et de disputes”, avait un jour écrit Peter Armes Carlin dans son autobiographie dédiée à Paul Simon. De son côté, en apprenant la nouvelle de sa mort en 2016, le chanteur rendra hommage à son ex-femme, la qualifiant de “fille spéciale et merveilleuse”.

Photo by Ron Galella/Ron Galella Collection via Getty Images
Photo by Ron Galella/Ron Galella Collection via Getty Images

Qui est Dan Aykroyd, cet homme qui lui a sauvé la vie ?

Pendant le tournage du film The Blues Brothers en 1976, Carrie Fisher échappera de peu à la mort en s’étouffant avec des choux de Bruxelles lors d'un repas. Une tragédie évitée de justesse par Dan Aykroyd, qui était son partenaire à l’écran de l’époque, et qui avait procédé à la manœuvre d'Heimlich pour la faire régurgiter. “Il m'a sauvé la vie et me demanda dans la foulée de me marier avec lui ! Et je me suis dit : ‘Wow ! Et si jamais cet incident se répète ? Je devrais probablement me marier avec lui !’”, confiait un jour la comédienne qui n’épousera finalement pas son sauveur et préfèrera retourner vers Paul Simon. “Carrie n'était pas superficielle, nous avons passé d'excellents moments. (...) Elle s'est mariée avec Paul Simon mais j'espère qu'elle a gardé ma bague”, dira des années plus tard Dan Aykroyd, qui conserve d’elle une peinture à l'huile de Donald Roller Wilson sur laquelle figure un singe vêtu d'une robe bleue, tandis que de son côté, il lui avait offert une bague ornée d'un saphir. “Je l'ai gardée pendant des années, jusqu'à ce qu'elle commence à effrayer mes enfants”, avait un jour confié en plaisantant l’acteur, à propos de l’étrange toile offerte par la vedette américaine.

VIDÉO - La Guerre des Étoiles, une saga qui fête ses 43 ans

Sa liaison avec Harrison Ford en marge du tournage de Star Wars

Si dans La Guerre des étoiles, Carrie Fisher et Harrison Ford affichaient une romance à l’écran, il semble que ces derniers aient également été amants dans la vie réelle. Âgée de 19 ans au moment des faits, Carrie Fisher n’avait en effet pas résisté aux charmes d’Harrison Ford, pourtant déjà marié à l’époque et père de deux enfants avec Mary Marquardt. Après avoir caché ce secret durant près de 40 ans, l’actrice avait décidé de révéler le pot aux roses en 2016 dans son autobiographie The Princess Diarist. Dans son livre de mémoires, celle-ci confiait : “C'était Han et Leia la semaine, et Carrie et Harrison le week-end. Je n'avais aucune expérience, je lui faisais confiance pour tout. Il était gentil”. Cette dernière ira même jusqu’à donner des détails sur leur intimité, laissant échapper qu’Harrison Ford, 33 ans à l’époque, “n’était pas un très bon amant” mais qu'elle s'en moquait car “il était vraiment très beau” !

Photo by Richard Corkery/NY Daily News Archive via Getty Images
Photo by Richard Corkery/NY Daily News Archive via Getty Images

Elle a aussi flirté avec Luke Skywalker

Carrie Fisher n’a pas fait tourner la tête qu’à Harrison Ford durant le tournage de Star Wars. Il semblerait qu'entre elle et Mark Hamill, il y ait eu également plus qu'une simple amitié. Dans une interview donnée au journal anglais The Guardian en 2017, l’iconique interprète de Luke Skywalker avait en effet révélé, qu’à l’époque il n’était pas passé loin de vivre une romance avec la jolie brune. “Carrie et moi étions attirés l'un par l'autre, mais je savais de par mon expérience sur d'autres boulots que cela aurait été une mauvaise idée d'avoir une relation avec quelqu'un sur un tournage. Pourtant, Carrie et moi trouvions des prétextes. Je me souviens de cette fois – je suis sûr que nous avions bu – où nous discutions des techniques pour embrasser. Je lui ai dit : ‘Eh bien, je pense que j'embrasse plutôt bien. J'aime laisser les femmes venir vers moi plutôt que d'être agressif.’ Elle m'a alors répondu : ‘Qu'est-ce que tu veux dire ?’ Et l'instant d'après nous étions en train de nous embrasser comme des adolescents”, avait ainsi relaté le comédien, qui avait fini par expliquer que les choses ne sont finalement pas allées plus loin. “Quand Carrie et moi avons réalisé ce que nous étions en train de faire, nous avons explosé de rire, et ça nous a empêché d'aller jusqu'au bout”.

Photo by Jean-Jacques LAPEYRONNIE/Gamma-Rapho via Getty Images
Photo by Jean-Jacques LAPEYRONNIE/Gamma-Rapho via Getty Images

Qui est Bryan Lourd, le père de sa fille qui l’a quittée pour un homme ?

Mariée de 1991 à 1994 avec Bryan Lourd, Carrie Fisher donne naissance en 1992 à leur fille unique, Billie, aujourd’hui comédienne comme sa maman et à qui l’on a prêté un temps une liaison avec Taylor Lautner (vu dans la saga Twilight). Diplômé de communication et de journalisme, avant de devenir un des agents de stars les plus puissants d’Hollywood, le compagnon de l’actrice ne restera quant à lui pas longtemps auprès de sa petite famille. Après avoir annoncé à sa femme sa bisexualité, le couple divorce et Bryan Lourd part de son côté refaire sa vie avec un certain Bruce Bozzi – un homme d’affaires à la tête d’une chaîne de steakhouses – avec qui il se remariera en 2016. “Bryan a été un très bon père – et une mère – pour Billie”, n’hésitera pas à confier, avec un peu de sarcasme, Carrie Fisher au magazine LGBT Advocate en 2004 à propos de son second ex-mari.

Photo by Kevin Winter/DMI/The LIFE Picture Collection via Getty Images
Photo by Kevin Winter/DMI/The LIFE Picture Collection via Getty Images

À 60 ans, elle était encore accro aux drogues dures

Tombée très tôt dans la drogue, Carrie Fisher a passé la majeure partie de sa vie à consommer des substances illicites. Sur le tournage de L’Em­pire Contre-Attaque la jeune femme, âgée seulement de 24 ans, affichait déjà un lourd passé de toxicomane et était accro depuis longtemps à la cocaïne. “Sur le plateau de Star Wars, je me fournissais chez Harrison Ford. Mes produits de substitution ont ensuite été des hallucinogènes et des calmants contre la douleur”, avait un jour avoué celle qui, en 1985, échappera de peu à une overdose médicamenteuse. Après avoir accédé au statut de star internationale, ses problèmes d’addiction ne cesseront de se faire plus prégnants, au point de la détourner peu à peu du cinéma. De ses déboires avec les produits stupéfiants, celle qui avoue avoir pris de la drogue pour la première fois à 13 ans, tirera un livre, Postcards from the Edge, dans lequel elle relatera sa longue descente aux enfers. “Je me suis défoncée toute ma p*tain de vie”, confiait en 2016 au magazine Rolling Stones celle chez qui on retrouvera à sa mort des traces de plusieurs drogues dures, prouvant que l'ex-princesse Leia était toujours addict aux produits stupéfiants à 60 ans.

Ce message surréaliste qu’elle a laissé après sa mort

En faisant du rangement dans les papiers de sa mère trois ans après son décès, Todd Fisher, le frère de Carrie, est tombé en 2019 sur un document troublant écrit par sa grande sœur des années avant son décès. Sur une page de livre déchirée, celui-ci avait en effet eu la surprise de trouver inscrit un étrange message griffonné à une date incertaine par l’artiste. “Je suis morte. Comment vas-tu ? On se verra bientôt… J’aimerais t’appeler pour te dire comment c’est, mais on ne capte pas là-haut. Coupez. Nouvelle scène, nouveau décor, nouveau lieu paradisiaque. J’ai enfin décroché le rôle pour lequel j’ai travaillé toute ma vie. Dieu m’a donné ce rôle. C’est la fin du chemin sur lequel j’ai été en tournée toute ma vie”, avait ainsi mystérieusement écrit l’actrice pour une raison que l’on ignore toujours aujourd’hui, et qui semble avoir étrangement prophétisé sa propre mort.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :