Carte de crédit pour les mineurs : les autorités alertent sur des pièges très courants

ValuaVitaly / iStock

Faire des économies dès son plus jeune âge, avoir accès à l’argent reçu en toute sécurité : les raisons d’ouvrir un compte courant dès son plus jeune âge sont diverses. Mais cela peut aussi poser quelques problèmes.

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR, organe de supervision français de la banque et de l'assurance) informe dans un communiqué les précautions à prendre lorsqu’un mineur dispose d’un compte courant et d’une carte de crédit. Certains manquements ont été pointés à la suite d'"une enquête par questionnaire auprès de 12 prestataires de services de paiements (PSP) sur les offres bancaires destinées aux mineurs âgés de 12 à 17 ans". En effet, depuis 2020, l’ACPR a constaté "une augmentation de 58 % des cartes en circulation au sein de cette clientèle." Mieux vaut donc être prudent lorsque l’on décide d’ouvrir un compte courant à un mineur.

Avoir une carte bleue nécessite de bien gérer son budget sous risque d’être rapidement à découvert si l'on ne fait pas attention, à moins de disposer d’une carte à contrôle systématique de solde. Les mineurs disposant de cartes à débit différé ou de chéquiers ont plus de chance d’être à découvert : "car ces moyens de paiement sont susceptibles de générer un découvert non autorisé sur le compte du mineur", fait savoir l’ACPR dans son communiqué.

Il est donc très important de privilégier les cartes qui ne permettent pas de dépasser le montant disponible sur le compte courant du mineur.

Les cartes de crédit permettent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite