Cartier révèle les secrets de sa célèbre panthère

Alexandra Pizzuto
·2 min de lecture

Emblème totémique à l’empreinte magnétique, la panthère Cartier poursuit son dialogue fusionnel avec le prestigieux joaillier français, à travers des objets de désir conjuguant design inventif et savoir-faire. Plus d’un siècle après sa première apparition, chronique d’un héritage signature à la vitalité créative inépuisable.

Entre Cartier et la panthère, ce n’est pas une histoire d’amour : c’est une affaire de destin. Celui d’une femme d’abord, Jeanne Toussaint qui, lorsqu’elle reçoit en 1917 un nécessaire offert par Louis Cartier représentant le félin entouré de deux cyprès, décide instinctivement de faire de l’animal sa signature personnelle. Car si la panthère avait déjà esquissé l’empreinte de son pelage en 1914, sous la forme d’une montre Cartier au motif de diamants blancs tacheté d’onyx noirs, c’est sous l’égide visionnaire de Jeanne Toussaint que la panthère deviendra l’emblème de la maison dans sa version la plus figurative. Alors qu’elle devient au début des années 30 la première femme à prendre la tête artistique d’une grande maison de joaillerie, Jeanne Toussaint décide en 1948 de donner corps à son animal fétiche, en imaginant un précieux bijou le représentant en 3 dimensions. Véritable audace créative, il marque le point de départ d’une série infinie de créations félines. Tour à tour sculpturale, naturaliste, abstraite ou graphique, la panthère rythme ainsi l’histoire de la maison tout en révélant à chacune de ses nouvelles expressions toute la force du savoir-faire technique et artistique de la maison française. “La panthère est un thème qui va donner naissance à beaucoup de types de bijoux différents, ça peut être des bagues, des colliers, des broches, des bracelets mais aussi des traitements...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi