Casino rétrogradé en Bourse : le distributeur évincé du SBF 120 par Euronext

Si la composition du CAC 40 reste inchangée, le SBF 120, qui regroupe les 120 plus grosses capitalisations parmi les sociétés cotées à la Bourse de Paris, ne comptera plus dans ses rangs le groupe Casino, qui rejoindra l'indice "CAC Small Index". Les entrées et sorties de valeurs au sein du CAC 40 sont entre les mains du Conseil scientifique des indices d'Euronext, qui se réunit tous les trimestres. Il prend en compte deux critères majeurs : la taille du capital flottant (capital négociable en Bourse) et le nombre d'échanges enregistrés sur les titres.

Or, la capitalisation boursière de Casino a fondu ces dernières années: à son plus haut en juin 2014, elle s'élevait alors à 10,95 milliards d'euros, contre 226,39 millions actuellement, son plus bas historique, selon les données compilées par l'agence Bloomberg. Le distributeur, étranglé par une lourde dette de 6,4 milliards d'euros, a conclu fin juillet un accord de principe de restructuration financière - qui doit encore être finalisé - avec ses repreneurs, les milliardaires Daniel Kretinsky et Marc Ladreit de Lacharrière, le fonds Attestor et ses créanciers-clés.

Parmi les autres départs du SBF 120, le fonds d'investissement français dédié aux infrastructures Antin et le promoteur immobilier Altarea. Les trois sociétés faisant leur entrée dans l'indice sont Lectra, qui fournit des logiciels, des machines de découpe et des services à plusieurs secteurs industriels (textile, automobile, ameublement), Argan, un gestionnaire d'entrepôts (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite