Cauet en couple : ses confidences sur sa nouvelle compagne

·2 min de lecture

Sébastien Cauet a été en couple pendant près de 20 ans avec Virginie, la mère de ses deux enfants, Valmont (20 ans) et Ivana (18 ans). L'animateur et son ex-femme se sont malheureusement séparés en 2016 et étaient encore en procédure de divorce en 2019. Le présentateur avait d'ailleurs évoqué sa situation sur le plateau de Ça fait du bien, sur Europe 1, mercredi 17 janvier 2019. "Au début on s'amuse, on est un peu foufou, et puis à un moment, on se dit 'quand même...'", avait-il admis avec émotion avant d’assurer se sentir très bien dans son célibat : "Je vais être très honnête : on savoure son grand lit, tout seul". Cauet n'a toutefois pas goûté à la solitude très longtemps : il a en effet retrouvé l'amour comme il l'explique dans le nouveau numéro de Parents d'abord le podcast de Télé-Loisirs mis en ligne mercredi 10 février 2021.

Sans dévoiler l'identité de sa belle, l'animateur a fait quelques confidences sur leur vie de famille recomposée : "Ma chérie, avec laquelle je suis, a aussi deux enfants. Elle les a aussi très bien éduqués, avec des valeurs. Je n'aurais pas accepté d'être le beau-papa de deux gamins mal éduqués, de deux petits cons qui s'accrochent au plafond et t'insultent (rires). Jamais de la vie ! ", a-t-il expliqué. Cauet a la chance de s'entendre à merveille avec ses deux beaux-enfants : "Ils ont 13 et 14 ans, ils sont très intelligents. J'aime bien le rôle de beau-père, c'est très marrant ce rôle : c'est le rôle de père, mais avec une petite pression en moins !"

Sébastien Cauet misait tout sur les applications pour rencontrer la femme qu’il lui fallait, mais rien ne s'est passé comme il l'imaginait : "Je l’ai rencontrée hors Tinder. J’avais déjà arrêté le truc depuis longtemps. C’est un exercice qui m’avait fatigué. À un moment donné, je me suis dit : 'Ça va, ce n’est pas le but dans la vie'", a-t-il confié. Le père de famille a fini par avoir un coup de cœur au Touquet, pendant une soirée entre amis. L’heureuse élue avait d’ailleurs été agréablement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite