Arrêts de travail, gaz, notaires : ce qui change au 1er mai 2020

Arrêts de travail, gaz, notaires : ce qui change au 1er mai 2020

En plein confinement, plusieurs mesures vont malgré tout entrer en application à partir du 1er mai. Tour d’horizon de ce qui va (peut-être) changer dans votre vie quotidienne. 

➩ Les salariés en arrêt maladie basculent en chômage partiel

Les ministères de la Santé et du Travail l’ont annoncé le 17 avril dernier : les salariés en arrêt de travail pour garde d'enfant et les personnes vulnérables face au Covid-19 basculeront à partir du 1er mai en chômage partiel. L’enjeu ? Continuer de maintenir un revenu pour les salariés, malgré le confinement et l'interruption d'activité. 

À LIRE AUSSI >> Pas de chômage partiel si vous refusez d'envoyer vos enfants à l'école

”Cette mesure permet d'éviter une réduction de l'indemnisation des personnes concernées : sans cette mesure, le niveau d'indemnisation des salariés aurait diminué pour atteindre 66 % du salaire après 30 jours d'arrêt pour les salariés justifiant d'une ancienneté inférieure à 5 ans, par exemple”, justifie le ministère du Travail.

➩ Les drones sous surveillance accrue

Tous les drones de plus de 800 grammes devront être équipés d’un dispositif de “signalement électronique ou numérique et d’un dispositif lumineux”, afin que les autorités puissent repérer plus facilement les appareils volant à proximité de sites sensibles "à des fins de sûreté publique”. Pour les utilisateurs qui ne seraient pas en règle, une amende de 135 euros et la saisie du drone sont à craindre. 

➩ La baisse du gaz se poursuit 

Les tarifs réglementés du gaz vont encore baisser à compter du vendredi 1er mai. Cette nouvelle baisse reflète celle des coûts d'approvisionnement d'Engie sur le marché, où les cours du gaz sont en recul. “Cette baisse est de 0,3 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,7 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 1,3 % pour les foyers qui se chauffent au gaz”, détaille la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Depuis le 1er janvier 2019, les tarifs d’Engie ont baissé de 23,2 %.

➩ Les honoraires des notaires en baisse

Les tarifs réglementés des notaires sont appelés à diminuer de 1,9 % à compter du 1er mai 2020. Un changement qui intervient alors même que le nombre de transactions immobilières s’est effondré depuis plusieurs semaines à cause des mesures de confinement. Cela se traduira par une baisse de l’ensemble des frais de notaire, qui actuellement sont estimés entre 7 et 8 % pour un achat immobilier dans l’ancien et entre 2 et 3 % dans le neuf. Tous les actes sont concernés à l'exception de l'enregistrement du Pacs dont le prix va être divisé par deux.