Cellulite aqueuse, fibreuse ou adipeuse : les conseils d’une infirmière pour la combattre selon son type

·1 min de lecture

La cellulite peut être aqueuse, fibreuse ou adipeuse. Et pour la combattre efficacement, il est indispensable de connaître son type. On a demandé à Maeva Chambaz, infirmière et cryothérapeute chez Cryopôle, de nous livrer ses astuces de pro pour y parvenir.

La cellulite est un amas graisseux composée de sacs, les adipocytes, qui sont remplis et saturés. Ce phénomène crée une inflammation et un effet gondolé, surnommé la « peau d’orange ». Un sobriquet générique qui cache pourtant bien des disparités. Car il n’y a pas une mais plusieurs cellulites ! Maeva Chambaz, infirmière et cryothérapeute chez Cryopôle, nous a enseigné comment agir selon leur type (fibreuse, aqueuse ou adipeuse).

A découvrir également : TEST : quel est mon type de cellulite ?

La cellulite adipeuse

Comment la reconnaître ?

Elle est souple et non douloureuse.

Quels sont les facteurs qui la favorisent ?

La cellulite adipeuse est souvent causée par une surcharge pondérale et un excès alimentaire.

Que faire contre la cellulite adipeuse ?

Il faut d’abord procéder à un rééquilibrage alimentaire et pratiquer une activité sportive régulière. Ensuite, une cryolipolyse est envisageable afin de réduire l’amas graisseux. « On peut aussi effectuer des séances de cryothérapie corps entier à -110°C pour réduire l’inflammation et augmenter le métabolisme basal, affirme Maeva Chambaz. Chaque séance de 3 minutes fait consommer au corps de 800 à 1000 calories. »

A découvrir également : 5 exercices d'une kiné contre la cellulite

La cellulite aqueuse

Comment la reconnaître ?

Si les habits (surtout les chaussettes) ont tendance à laisser des traces sur la peau, on est...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles