Une centaine de cétacés meurt lors d'un échouage massif en Nouvelle-Zélande

·1 min de lecture
UNE CENTAINE DE CÉTACÉS MEURT LORS D'UN ÉCHOUAGE MASSIF EN NOUVELLE-ZÉLANDE

WELLINGTON (Reuters) - Une centaine de baleines-pilotes et de grands dauphins ont été retrouvés morts lors d'un échouage massif sur les îles Chatham, à environ 800 km de la côte est néo-zélandaise, ont annoncé mercredi les autorités du pays.

La plupart des cétacés s'est échouée au cours du week-end mais l'opération de sauvetage a été entravée par la distance géographique qui sépare la zone insulaire du reste de la Nouvelle-Zélande.

Le département de la protection de l'environnement (DOC) a indiqué qu'un total de 97 baleines-pilotes, appelées également globicéphales, et trois dauphins étaient morts dans l'échouage dont les autorités ont été informées dimanche.

"Seules 26 baleines étaient encore vivantes à ce moment-là, pour la plupart très faibles, et ont été euthanasiées en raison des conditions en mer difficiles et de la quasi-certitude de la présence de grands requins blancs dans l'eau attirés par un échouage comme celui-ci", a déclaré Jemma Welch, chargée de la biodiversité au sein du DOC.

Les îles Chatham sont régulièrement le théâtre d'échouages massifs dont la multiplication intrigue les biologistes marins depuis des années.

Fin septembre, plusieurs centaines de globicéphales ont également trouvé la mort au large des côtes australiennes.

Jusqu'à 1.000 animaux avaient péri en 1918 lors du plus grand échouage de l'histoire moderne.

(Praveen Menon, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)