Centrafrique: Faustin-Archange Touadéra qualifie l'attaque de Bossangoa de «terroriste»

© Carol Valade / RFI

À la veille du 54e anniversaire de la proclamation de la République en 1958, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a diffusé mercredi 30 novembre une adresse à la nation dans laquelle il a évoqué l'actualité politique et sécuritaire du pays.

Listant les récents incidents sécuritaires, Faustin-Archange Touadéra est, en particulier, revenu sur le bombardement du camp militaire de Bossangoa dans la nuit de dimanche à lundi. Il n'a pas donné de nouveaux détails, mais a qualifié l'acte de « terroriste ». Et selon lui, elle visait « les intérêts économiques », la dernière usine d'égrenage de coton du pays ayant été touchée.

Il a rappelé que la justice avait ouvert une enquête afin d’identifier l’aéronef, sa provenance et la nature des engins explosifs. De source diplomatique, le sujet a été abordé mardi à Abuja en marge de la réunion de la Commission du bassin du lac Tchad. Durant celle-ci, le président Touadéra aurait demandé la coopération du Cameroun et surtout du Tchad, pointé du doigt par des organisations proches des autorités de Bangui. Ndjamena aurait répondu favorablement.


Lire la suite sur RFI