Publicité

Certains antidépresseurs lisseraient toutes les émotions, y compris les sentiments positifs, révèle une étude

Et si les antidépresseurs ne se limitaient pas aux effets escomptés, à savoir traiter les symptômes de la dépression ? Loin de seulement réduire le sentiment de tristesse, certains médicaments auraient un double impact sur la régulation de l’humeur, révèle une étude anglo-danoise publiée le 23 janvier dans la revue Neuropsychopharmacology et repérée par le Guardian. Les chercheurs en sont venus à conclure que les participant‧es devenaient moins sensibles non seulement aux réactions négatives, mais aussi aux réactions positives après avoir pris pendant trois semaines un traitement à base d’escitalopram, un antidépresseur ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) très souvent prescrit. Aussi connues sous le nom de Prozac, Deroxat ou encore Zoloft, ces substances - introduites à la fin des années 1990 et depuis prescrites en masse en raison de leurs moindres effets indésirables - servent à augmenter le taux de sérotonine, un neurotransmetteur notamment associé à l’état de bonheur.

L’étude menée à l’Université de Copenhague entre mai 2020 et octobre 2021 a suivi 66 individus et a mesuré leurs réactions cognitives à travers des questionnaires et des tests neurologiques, la moitié après un dosage d’escitalopram, l’autre partie du groupe après administration d’un placebo.

Une partie des tests réalisés consistaient à placer les individus face à une situation de récompense pour mesurer l’impact du médicament sur l’apprentissage : les participant‧es étaient amenés à choisir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les troubles digestifs fréquents pourraient cacher un cancer de l'ovaire, selon une étude britannique
Selon les chercheurs, le diabète de type 2 augmenterait les risques de cancer du sein
L’impression que les journées sont trop courtes ? Suivez ces conseils pour gagner du temps
Savez-vous vraiment écouter les autres ? Ces signes qui montrent que vous ne maîtrisez pas l’art de l’écoute
Une étude révèle la qualité qui permettrait de soigner la dépression et l'anxiété