Notre cerveau serait doté d’un système de "balayage" pour chasser les idées noires

Notre cerveau serait doté d’un système d’alerte qui contribuerait à éradiquer certaines pensées indésirables. C’est du moins ce que suggèrent les travaux d'une équipe de chercheurs anglais, publiés le 18 avril dernier dans The Journal of Neuroscience (source 1). "Quand des souvenirs indésirables font intrusion dans notre cerveau, un processus de contrôle engage le cortex préfrontal dorsolatéral pour inhiber l'activité de l'hippocampe et l'arrêter", expliquent-ils.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les images cérébrales et les électroencéphalogrammes de 24 volontaires. Ils ont ainsi identifié un mécanisme automatique qui se déclenchait dans la partie du cerveau qui gère le processus cognitif, lorsque les volontaires étaient soumis à une idée dérangeante. Ce mécanisme permettait aux patients de chasser leurs pensées encombrantes.

Une piste thérapeutique encourageante

Les chercheurs précisent qu'ils ne savent comment, ni pourquoi, ces souvenirs malvenus déclenchent ce mécanisme de "balayage". De nombreuses recherches sont encore nécessaires, mais les chercheurs pensent d'ores et déjà que cette découverte peut être une piste thérapeutique pour traiter certaines pathologies liées à l'anxiété, comme les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) ou le stress post-traumatique, associés aux souvenirs et / ou aux pensées intrusives.

Interviewé par New Scientist, Benedetto De Martin, spécialiste en sciences...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles