"Le dernier confinement" : Karine Lacombe redonne de l'espoir après les déclarations de Jean Castex

·1 min de lecture

Jeudi 18 mars 2021, le premier ministre Jean Castex assurait, comme chaque semaine, sa conférence de presse. Le chef du gouvernement expliquait aux Français l'avancée de l'épidémie de la Covid-19 dans l'Hexagone et annonçait de nouvelles mesures pour la combattre. Ainsi, à partir du vendredi 19 mars, à minuit et pendant quatre semaines, seize départements d’Ile-de-France, des Hauts-de-France des Alpes-Maritimes, de Seine-Maritime et de l’Eure seront à nouveau confinés. "C’est le temps nécessaire pour qu’elles produisent un effet suffisant sauf, bien entendu, si des résultats positifs significatifs étaient constatés dans l’intervalle, c’est aussi le temps qu’il nous faut par ailleurs pour atteindre un premier palier très important dans la vaccination des plus vulnérables", avait ainsi expliqué Jean Castex. Pour autant, ces annonces n'étaient pas des plus claires et de nombreux internautes ont été perdus face aux nouvelles mesures.

Pour autant, ce nouveau confinement partiel, avec un couvre-feu étendu à 19 heures se veut beaucoup moins que ceux qui avaient été mis en place en mars et en octobre 2020. C'est du moins ce qu'estime Karine Lacombe, chef de service des maladies infectieuses de l'Hôpital Saint-Antoine à Paris et figure habituée des plateaux télé depuis le début de la pandémie. Le vendredi 19 mars, elle était l'invitée du 7/9 de France Inter et elle n'a pas manqué de souligner son optimisme. Selon elle, le gouvernement dispose cette fois-ci d'une arme qu'il n'avait pas lors (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite