C'est mon histoire : « J’ai fini par coucher avec mon meilleur ami »

La Rédaction
·2 min de lecture

Alexandra a tout pour être heureuse, un mari aimant, trois enfants, une boutique de déco à Nantes qui tourne bien. Elle raconte comment cet équilibre a failli basculer.

Cet article issu de l'édition abonnées vous est exceptionnellement offert. Découvrez nos offres d'abonnement

Avec ma bande du lycée, on ne s’est jamais vraiment quittés. A 45 ans, on se débrouille encore pour se réunir une fois par mois et célébrer notre amitié. Vincent, mon meilleur ami depuis la terminale, et moi, on est un peu les gentils organisateurs de la bande. Selon la saison, on opte pour des brunchs, des goûters ou des dîners avec les grands et les petits. J’ai trois enfants et un mari que j’aime depuis vingt ans. Entre nous, tout n’est pas parfait, mais on s’entend et on se comprend bien. Bref, tout roulait jusqu’à l’an dernier où, pour fêter l’été, nous avons organisé un grand barbecue dans le jardin de Vincent et Marielle, sa femme. Vincent, c’est depuis toujours mon âme sœur, mon confident, celui que j’appelle quand j’ai un coup de blues et à qui je parle pendant des heures. Dans le groupe, on se moque souvent de notre relation, on nous appelle « les inséparables » quand on ne nous dit pas que c’est ensemble qu’on aurait dû se marier. Même Thomas prend part à ce genre de blague récurrente comme il en court souvent dans les bandes. En général, avec Vincent, on laisse couler en se regardant d’un air vaguement gêné, mais sans plus. On est habitués. A 18 ans, on avait eu une petite histoire pendant une semaine de vacances, mais on s’était mis d’accord pour ne pas la poursuivre et on n’en a plus...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi