C'est mon histoire : « Et moi qui ne croyais plus au père Noël »

Margot Verardo

Elsa n'a jamais été fan des fêtes de Noël avec leur ribambelle de croyances et de rituels. Jusqu'à sa rencontre avec un drôle de personnage.

« Et ta maman, qu'est-ce qu'elle a commandé ? » demanda le père Noël à Juliette, ma fille de 5 ans, alors qu'elle venait de lui énumérer sa longue liste de cadeaux. De quoi se mêlait-il tout à coup ? Je rêvais ou le père Noël me draguait ? Sa question me fit sursauter. J'étais là mais dans mes pensées, entre le boulot, le linge oublié dans la machine à laver et surtout mon divorce qui avait été prononcé quelques mois plus tôt et demeurait une sacrée prise de tête. Notre relation avec le père de Juliette était encore très tendue et j'appréhendais l'organisation de ce premier Noël séparément.

Ho, Ho, Ho... Secours !

J'aurais bien commandé une vie moins compliquée et un ex moins con, mais ça faisait bien longtemps que je ne croyais plus au père Noël. D'ailleurs, je n'avais jamais pu l'encadrer, le père Noël. Petite, il me collait une peur bleue avec sa grosse voix et sa barbe de 15 kilomètres. Il était si grand, si massif et si rouge qu'il me faisait plus penser à un ogre prêt à m'avaler qu'à un gentil grand-père qui allait déposer des cadeaux dans mes chaussons. Je me revois haute comme trois pommes, à côté du grand sapin décoré par mes parents, hurlant de frayeur parce que le père Noël avait fait irruption par la porte-fenêtre du salon en faisant de drôles de « ho, ho, ho ». Au secours, oui ! Je préférais mille fois l'imaginer que de le voir en vrai. Plus grande, le père Noël n'avait pas plus mon affection. Il...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi