C'est quoi ce nouvel entretien que les pharmaciens proposent aux femmes enceintes ?

S'entretenir avec les femmes enceintes afin de mieux les aider, c'est ce que proposent les pharmaciens depuis le 7 novembre. Une initiative souhaitée par l'Ordre national des pharmaciens, et qui a pour but d'aiguiller les principales concernées. Notamment, par rapport à leur prise de médicaments.

Ce court "entretien femme enceinte" permettrait de les informer, les conseiller, et ce quel que soit le stade de leur grossesse. Utile dans la mesure où, on le sait, tous les médicaments ne sont pas bons à prendre lorsque l'on attend un enfant. La conversation peut également porter sur un traitement médical en cours, ou sur la vaccination. Cet échange avec un·e professionnel·le n'est pas gratuit cependant : son coût est de 5 euros (Le taux de prise en charge par l'Assurance Maladie est de 70 % ou de 100 % si l'assurée est couverte par l'assurance maternité, comme le précise Ameli).

Mais quelle forme prend précisément cet entretien en pharmacie ?

Mode d'emploi

Cet échange peut revêtir divers aspects. Le pharmacien peut réaliser un bilan des médicaments prescrits et/ou pris en automédication, évoquer les risques liés à la consommation d'alcool et autres substances nocives (comme les compléments alimentaires), informer des risques relatifs à la prescription de certaines médicaments durant la grossesse, vérifier que la personne concernée "n'a pas arrêté seule un médicament prescrit", mais aussi orienter cette dernière vers de la documentation...

Lire la suite


À lire aussi

Google discrimine-t-il les femmes enceintes ?
Limiter l'entrée des femmes enceintes aux Etats-Unis : la nouvelle idée malaisante de Trump
Voilà à quoi ressemble (vraiment) les corps des femmes et leur quotidien post-partum