Le château de Chantilly au bord du gouffre : Stéphane Bern appelle "à rouvrir d’urgence les musées"

·1 min de lecture

C’est un décor de carte postale : un château Renaissance entourée d’eau et de jardins bucoliques au nord de Paris. Ce château, c’est celui de Chantilly, haut lieu de l’histoire de France. Mais le site est aujourd’hui en grand danger en raison de la crise sanitaire. "On a que des charges et aucune recette. Ce qui fait qu’on a plus d'argent dans la trésorerie, et fin mars-début avril, si rien n’est fait, Chantilly sera quasiment en cessation de paiement", prévient sur Europe 1 Christophe Tardieu, administrateur général du domaine. Une situation insupportable pour Stephane Bern. "La seule chose qu'il faut faire, la solution, c'est rouvrir d'urgence les musées", lance mardi l’animateur d’Historiquement vôtre sur Europe 1.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Un appel que celui qui est parfois surnommé "Monsieur patrimoine" lance directement à l’Etat. "Il n'y a aucun risque de contagion de contamination dans les musées, rappelle-t-il. "Le musée de Sèvres a une exposition qu'on ne peut pas visiter. Eh bien, ils sont allés dans une galerie marchande à Paris faire l'exposition. Et là, tout le monde peut y aller. On peut aller visiter n'importe quelle galerie d'art pour acheter un tableau, mais on ne peut pas visiter Chantilly pour voir les merveilles de Botticelli, de Raphaël et des autres. Ça me paraît complètement incompréhensible", se désole Stéphane Bern.

Un domaine ni public, ni privé

L’animateur rappelle pourtant que le château de Chantilly, "c'est le deu...


Lire la suite sur Europe1