"Je ch*e sur le président et le président m’appelle" : Jean-Marie Bigard et son "scoop" sur Emmanuel Macron

Connu pour son franc-parler, Jean-Marie Bigard n’est plus à un coup de gueule près. Engagé politiquement, l’humoriste n’hésite pas à prendre la parole sur les réseaux sociaux pour donner son avis. Après avoir défendu Didier Raoult, qui l’a appelé en personne, le compagnon de Lola Marois a eu droit à un autre coup de fil très officiel. Furieux contre le gouvernement, le comédien a interpellé plus d’une fois le président de la République sur sa gestion de la crise sanitaire depuis le début de la pandémie du coronavirus. Face à toutes ces prises de position, Emmanuel Macron l’aurait contacté.

Invité le 19 mai 2020 dans l’émission Loft music présentée par Yvan Cujious sur Sud Radio, Jean-Marie Bigard est revenu sur leur échange. "Je ramène ma gueule, je ch*e sur le président et le président m’appelle pour me dire 'Vous avez raison'. Donc je trouve ça génial !", a-t-il lancé. Face à un Yvan Cujious interloqué, Jean-Marie Bigard a poursuivi : “Oui bien sûr, oui tout à fait ! Je te dis, c’est un scoop. C’est vrai, il m’a appelé, il m’a dit : 'C’est vrai, vous avez raison, nous allons faire un put*in d’échéancier' m’a t-il dit, comme j’avais demandé. Donc c’était assez mignon quoi”.

Jean-Marie Bigard et ses prises de position virulentes

Il faut croire que son discours du 8 mai 2020 a été entendu. Sur le plateau des Grandes Gueules sur RMC, l’acteur de 66 ans s’est emporté : “Notre président parle de l’après, il dit : 'On va injecter des milliards dans le machin'. Je lui dis 'Rien à foutre d’après, on est dedans là ! On est en plein dedans là, qu’est-ce que tu nous parles de l’après ? Tout a été loupé jusqu’à maintenant. Nous ce qu’on veut, c’est un put*in d’échéancier'. Donc à l’époque c’était : 'C’est quand qu’on va avoir les masques, les blouses le matériel ?' (...) Puisqu'on nous dit qu’il arrive et puis en fait il n'arrive jamais. Et encore maintenant".

Au lendemain de son intervention, il s’est emparé d’Instagram pour écrire : “Président ! Vire moi les 3 tocards du gouvernement

(...) Cliquez ici pour voir la suite