Champagne : cette règle de trois secondes permet de savoir s’il est de bonne qualité... En inspectant ses bulles

Cynthia Lahoma
·1 min de lecture

Voici l’astuce pour savoir si le champagne servi est de bonne qualité. La finesse des bulles mais aussi leur concentration ont une incidence sur l’excellence du breuvage.

C’est la boisson de fêtes par excellence : le champagne. En 2019, 297,5 millions de bouteilles ont été vendues, selon les chiffres communiqués par le Comité Champagne, spécialiste du secteur. A Noël et au Nouvel An, le champagne trône royalement sur les tables. Le bruit du bouchon qui saute, la magie des bulles et leur effervescence bouillonnante s’inscrivent dans une véritable tradition. Qu’on l’apprécie à l’apéritif ou au moment du dessert, il reste un vin pétillant incontournable. A l’approche des réveillons, le champagne envahit les listes de courses. Mais justement, comment savoir si l’on mise sur un bon champagne ? Pour le déterminer, il existe une astuce bien gardée des experts en la matière : la règle des trois secondes. C’est dans un reportage dédié au champagne, diffusé sur BFM TV, que le journaliste Stefan Etcheverry délivre le secret confié par le producteur de champagne interrogé. Lorsqu'on tourne la flûte, les bulles doivent pétiller trois secondes pas plus. Si le temps est plus long et qu’en plus cela mousse, il ne s’agit pas d’un grand champagne.

La science des bulles

Si le champagne est un enchantement en bouche, il est aussi nécessaire d’inspecter sa robe. La symphonie des bulles révèle la qualité du breuvage. Elles doivent former des chapelets qui s’étirent. Des structures florales éphémères peuvent apparaître. Plus les bulles sont fines et nombreuses, meilleur est le champagne servi....

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi