Champignons : nos conseils pour bien les cuisiner et les conserver

Une fois la cueillette achevée, un tri s’impose entre les champignons abîmés à jeter, ceux qui doivent être mangés sans attendre, et les plus beaux, qui pourront être conservés. Pour les nettoyer, le bon geste consiste à couper en biais la base terreuse des pieds, à l’aide d’un couteau, à les brosser s’ils possèdent lamelles ou alvéoles, enfin à les essuyer dans un linge humide. Vous pouvez aussi les rincer rapidement à l’eau claire ou légèrement vinaigrée (ce qui retarde l’oxydation), puis les sécher dans du papier absorbant. L’erreur serait de les faire tremper, car ils se gorgeraient d’eau. Les voilà prêts à être cuisinés.

Si la plupart des champignons se consomment cuits, certains, comme les rosés-des-prés et les jeunes cèpes, sont succulents en salade ou en carpaccio, à condition, bien sûr, qu’ils soient très frais. Pour apprécier leurs saveurs, optez pour une préparation simple, de type poêlée ou omelette. Ainsi, vous leur rendrez hommage.

Dans un certain nombre de recettes, il vous sera demandé de les poêler à sec au préalable afin de leur faire rendre leur eau. Faites-les ainsi revenir à la poêle, sur feu vif, jusqu’à évaporation de l’eau de végétation. Débarrassez-les sur du papier absorbant et essuyez la poêle. Faites-les ensuite dorer avec une noix de beurre ou un filet d’huile.

Ils se conservent dans le bac à légumes du réfrigérateur, durant quelques jours, enfermés dans un sac en papier (ils s’abîmeraient dans un sac en plastique ou une boîte hermétique). Ils se (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles