Publicité

Champions Cup: "Tout simplement fabuleux", Sazy raconte le retour triomphal à La Rochelle après le titre européen

Champions Cup: "Tout simplement fabuleux", Sazy raconte le retour triomphal à La Rochelle après le titre européen

"À l’aéroport, on a dû arriver devant 1000 ou 1500 personnes. Il n’y a pas beaucoup de mots pour décrire ça, ils sont excessifs, c’est tout simplement fabuleux". L’émotion était grande pour Romain Sazy de retour à La Rochelle ce dimanche, au lendemain du deuxième sacre européen consécutif des Maritimes, vainqueurs en finale du Leinster (27-26).

"Il n’y a pas eu une seconde de précipitation ou d’inquiétude"

"Je suis en nuit blanche comme 80% de l’effectif, mais c’est ça qu’il y a de plus beau, je suis un fervent supporter de la cohésion de groupe, explique-t-il au micro de Bartoli Time sur RMC. On a passé du temps ensemble au marché ce matin! Ce qu’il se passe en dehors contribue à ce qu’on fait sur le rectangle".

"Forcément, on retombe un peu de notre nuage, c’est vrai que le scénario est un peu fou, mais on n’a pas paniqué, et le caractère du groupe est ressorti, se remémore Sazy au sujet du scénario renversant. C’est bizarre, mais il n’y a pas eu une seconde de précipitation ou d’inquiétude. À la mi-temps, on avait confiance en nous, alors qu’eux avaient lâché, tout simplement. On leur a pris énormément d’énergie, et à un moment donné, tu le payes forcément. On aurait préféré éviter ce scénario de 17-0, mais ça rend la victoire encore plus belle".

"Quand tu vois le palmarès qui est inscrit sur cette coupe, c’est très flatteur"

"Gagner deux fois d’affilée, pour La Rochelle c’est tout simplement fabuleux, conclut le deuxième ligne, conscient des progrès de son club. On fait un petit retour en arrière, en 2014, on accède au Top 14. Tout va très vite. La gagner deux fois, quand tu vois le palmarès qui est inscrit sur cette coupe, c’est très flatteur. L’humilité du club se transfère sur le groupe et quoi qu’il arrive, on repartira avec le même appétit sur les prochaines saisons".

Article original publié sur RMC Sport