Chandeleur : l'histoire de la crêpe Suzette et la recette de sa variante aux mandarines

·1 min de lecture

C'est très certainement la plus célèbre des recettes de crêpe : la crêpe Suzette, équilibre délicat de beurre d'orange et de Grand Marnier. En cette Chandeleur, elle ne devrait pas manquer de régaler de nombreux gourmands, et pourtant sa préparation s'avère plus délicate qu'il n'y paraît. Pour Europe 1, le chef Olivier Poels revient sur les origines de cette fameuse recette, et détaille la préparation d'une délicieuse variante aux mandarines.

Une crêpes qui n'a rien de breton

Il est difficile d’attribuer la recette avec certitude à quelqu’un, et plusieurs cuisiniers en revendiquent la paternité, dont le célèbre Auguste Escoffier qui l’aurait créée en 1896 à Monaco pour le futur roi d’Angleterre, Edouard VII. Le prince dînait en compagnie de l’actrice Suzanne Reichenberg, et aurait insisté pour que le dessert qui leur fut servi soit baptisé du nom de la jeune femme. Le lecteur jugera de la vraisemblance de cette anecdote.

Dans les premiers temps, la crêpe n’était pas systématiquement flambée. Une variante sur l'origine de cette recette prétend d'ailleurs que le garçon qui servait le dessert au futur roi aurait accidentellement renversé du Grand Marnier sur le plat, faisant croire pour masquer sa gaffe que cette étape faisait partie de la recette. Le flambage s’est généralisée avec les grandes heures du service en salle. 

La recette en quatre étapes

Les ingrédients pour 4 personnes

- 8 crêpes

- 50 grammes de beurre pommade

- 50 grammes de sucre

- 4 mandarines

- 9 cuillères à soup...


Lire la suite sur Europe1