Le changement climatique a des répercussions sur la santé humaine...

·1 min de lecture

Le lundi 6 septembre, les principaux journaux médicaux de la planète publient un éditorial sans précédent rapporte le média L’OBS. Il y a des mesures “urgentes” à prendre contre le réchauffement climatique qui détériorent la santé humaine. Version Femina vous explique tout dans cet article !

“La santé est déjà altérée par l’augmentation de la température mondiale et la destruction de la nature” rédigent les rédacteurs en chef de pas moins de 20 revues reconnues dont le Lancet, le British Medical Journal ou le National Medical Journal of India. On remarque une augmentation d’environ +1,1° C depuis l’ère préindustrielle précise le média l’OBS. Des conséquences qui sont très graves sur la santé humaine.

"Les températures plus élevées ont entraîné une augmentation des cas de déshydratation et de problèmes rénaux, de tumeurs dermatologiques malignes, d’infections tropicales, de problèmes mentaux, de complications de grossesses, d’allergies et de mortalité, et de morbidité cardiovasculaire et pulmonaire” explique cet éditorial publié dans 220 journaux médicaux. Il ne faut pas non plus oublier la chute des productions agricoles qui font des blocus pour lutter contre la malnutrition.

“Malgré la préoccupation légitime pour le Covid-19, nous ne pouvons pas attendre que la pandémie soit terminée pour réduire rapidement les émissions” de gaz à effet de serre, persistent à écrire les auteurs. Dans deux mois se tiendra la conférence climat de l’ONU COP26, très importante, à Glasgow, rappelle le média L’OBS.

“Changement fondamental.” “Les risques du changement climatique pourraient éclipser ceux de n’importe quelle maladie. La pandémie de Covid-19 prendra fin, mais il...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles