Changement d'heure : quel impact sur la santé ?

Le passage à l’heure d’hiver a eu lieu dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre. Ce changement d'heure n'est pas sans conséquence pour la santé, comme l'expliquent des chercheurs de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM).

En effet, le simple fait de reculer d'une heure a un impact sur notre horloge biologique ou circadienne. Cette dernière régule les rythmes circadiens de l'organisme, c'est-à-dire les rythmes naturels auxquels s’enchaînent des évènements biologiques quotidiens, comme l'alimentation ou le sommeil, sur un cycle de 24 heures.

"Si les phénomènes extérieurs (jour, nuit, température, …) ne sont pas à l’origine du déclenchement de ces rythmes circadiens, ils lui permettent cependant de se synchroniser, en particulier le niveau de lumière naturelle, indique l'INSERM. Un dérèglement de ces rythmes est associé à un nombre conséquent de pathologies."

Le changement d'heure pourrait notamment entraîner des troubles du sommeil, un manque de concentration et des sentiments de déprime. Il est particulièrement compliqué pendant l'été, où l'on "perd" une heure de sommeil.

Comment s'habituer à l'heure d'hiver ?

D'après le chercheur Jian-Sheng Lin, la réadaptation de l'horloge biologique dépendrait de l'individu. Certaines personnes pourraient s'habituer à l'heure d'hiver en seulement quelques jours, alors que d'autres prendront des semaines. Les personnes âgées prendraient...

Lire la suite