Publicité

Cette chanson aux accents conservateurs a détrôné Taylor Swift dans les “charts” aux États-Unis

Dans les enceintes du Fiserv Forum, à Milwaukee, le 23 août, la chanson numéro 1 du classement Billboard de ces derniers jours a retenti. Pour accueillir les candidats à la primaire des Républicains, ce n’est pas Taylor Swift, ni Beyoncé, mais Oliver Anthony et sa chanson “Rich Men North of Richmond”, qui ont été diffusés. Le titre aux accents conservateurs et anti-élites cartonne dans les charts américains, explique le HuffPost. Notamment auprès de la frange droite des États-Unis, bientôt appelée à élire le candidat qui représentera le parti des Républicains lors de l’élection présidentielle de novembre 2024. “Je travaille toute la journée / Des heures supplémentaires / Pour un salaire de misère / Je perds mon temps et je gâche ma vie / Puis je rentre à la maison et je noie mes ennuis”, peut-on entendre dans le titre phare du moment. L’interprète, Oliver Anthony, ne se gêne pas pour blâmer les “hommes riches au nord de Richmond” pour ses problèmes. Comprendre : les dirigeants politiques qui vivent dans la capitale américaine, Washington D.C.

“Ces hommes riches au nord de Richmond / Ils veulent tout contrôler / Savoir à quoi tu penses / Ce que tu fais / Et ils ne pensent pas que tu le sais / Mais je sais que tu le sais / Parce que ton dollar n’a pas de valeur / Et il est taxé sans fin”, chante encore Oliver Anthony. Des paroles qui résonnent parmi les conservateurs, chez qui le discours anti-élite prend de plus en plus d’ampleur. C’est ce qui explique son succès soudain. Le titre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite