Le leader du groupe Arcade Fire visé par quatre accusations d'agressions sexuelles et de comportements déplacés

“J’ai fait tout ça parce que c’était lui.” Une enquête réalisée par le média américain Pitchfork secoue l’industrie musicale et en particulier la scène indépendante depuis sa publication le 27 août dernier. En effet, l’article met en lumière plusieurs accusations visant le chanteur et co-fondateur du groupe montréalais Arcade Fire. Win Butler, âgé aujourd’hui de 42 ans, est accusé par trois femmes et une personne gender fluid d’avoir eu des comportements sexuels inappropriés à leur égard, voire de leur avoir fait subir une agression sexuelle. Au fil de son enquête, le média, spécialisé dans la critique de la musique indépendante, a accumulé différents témoignages de plaignant·es, mais également de leurs proches, accompagnés de captures d’écran de conversation à l’appui et ont pu obtenir un droit de réponse du chanteur.

Les faits se seraient déroulés entre 2015 et 2020 sur des personnes âgées de 18 à 23 ans. Chacun·e anonymisé·e, les accusateur·ices ont décrit pour le média des comportements insistants, allant du harcèlement à l’agression sexuelle. “Il essayait constamment de me contraindre à des rencontres sexuelles, à lui envoyer des photos nues de moi-même et m'envoyait des photos nues non sollicitées de lui-même après que je lui ai dit à plusieurs reprises que je n'étais pas intéressée”, explique celle ayant été renommée Stella.

Lily, de son côté, affirme avoir été à deux reprises victime d’une agression sexuelle, dont l’une se serait passée chez iel. Win Butler serait venu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les 10 activités à faire en Wallonie, le poumon vert de la Belgique
"Protéger les autres acteurs" : Olivia Wilde révèle pourquoi elle a écarté Shia LaBeouf de son long-métrage
Accusée de plagiat, Taylor Swift se retrouve une nouvelle fois dans la tourmente
Demi Lovato conseille aux jeunes artistes de profiter de leur adolescence : “C’est plus important qu’une carrière”
"Je vis dans la peur chaque jour" : Vanessa Bryant craint la diffusion de photos du crash ayant tué son époux et sa fille