La chanteuse Rosalia célèbre son féminisme avec ce mystérieux tatouage sur la cuisse

Monomami, le dernier album de la chanteuse et danseuse espagnole Rosalia est célébré dans la presse et par le public. Bien des voix louent ce mix hétéroclite entre flamenco, pop et R&B. La jeune artiste n'en finit pas de surprendre son monde, des styles vestimentaires qu'elle adopte à ses chansons punchy. Et même... jusqu'à ses tatouages.

Des tattoos à travers lesquels la jeune artiste de 28 ans revendique haut et fort son engagement féministe, cause qu'elle juge nécessaire et émancipatrice. Mais quel est donc la signification de ses tatouages ? Et notamment ce dessin énigmatique marquant sa cuisse ? Il représenterait, si l'on s'y attarde... un porte-jarretelles.

Mais pas pour n'importe quelle raison.

Un symbole intime et politique

Effectivement, comme l'observe le New York Times, qui voit là l'expression d'un "art corporel", ce discret tatouage en forme de porte-jaretelles ne serait autre qu'une réplique de celui que l'artiste de performance féministe autrichienne Valie Export a pu arborer lors de ses créations scéniques dans les années 70.

Valie Export est une plasticienne autrichienne, productive dans le domaine des "happenings", de l'installation contemporaine et de la création vidéo. Médaillée de l'Ordre du Mérite, l'artiste a toujours revendiqué son engagement féministe, notamment à travers son exploration des corps. Valie Export n'a jamais hésité à mettre en scène le sien pour porter un discours politique et mieux interroger le regard - masculin entre autres.

Une source d'inspiration pour la chanteuse espagnole de 28 ans.

Retrouvez cet article sur Terrafemina

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles