« CharactHer » : la campagne du collectif 50/50 qui met à l'honneur la féminisation des métiers du cinéma

·1 min de lecture

En marge de la montée des marches du 74e Festival de Cannes, « CharactHer » émergeait. Une campagne qui met en avant des métiers de l’audiovisuel incarnés par des femmes. Inspirant.  

16%. C’est le (maigre) pourcentage de films du box-office américain qui ont été réalisés par des femmes, d’après l’étude du Celluloid Ceiling faite en 2020. Et c’est loin d’être un scoop : les femmes sont encore sous-représentées dans l’audiovisuel et le cinéma – surtout quand il s’agit d’être derrière la caméra – et font face à des difficultés spécifiques à leur genre. Ce déséquilibre, c’est le cheval de bataille de la campagne « CharacterHer », qui s’est discrètement lancée pendant le Festival de Cannes 2021, en marge des somptueuses montées des marches

Son but ? « Favoriser et sensibiliser à la diversité et à l’inclusivité dans l’audiovisuel », assure le collectif 50/50, en mettant l’accent sur les femmes, caméra à la main. Mais pas que ! « CharacterHer » veut promouvoir des métiers spécifiquement féminins, souvent écartés du feu des projecteurs, et surtout – point d’orge du projet – encourager les plus jeunes à tendre vers des domaines traditionnellement considérés comme « masculins ». Car la cascade n’est pas un truc de « bonhomme » et la caméra n’est jamais trop lourde pour l’épaule fille.  

Douze interviews de personnalités féminines inspirantes 

Et quoi de mieux que des modèles inspirants pour porter ces objectifs ? Dans le cadre d’interviews, la campagne initiée par la Commission européenne donnera la parole...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

 A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles