Publicité

Charente-Maritime : les gendarmes réveillent une femme pour la prévenir de sa greffe du cœur

Le médecin n’arrivait pas à contacter en pleine nuit sa patiente en attente de greffe et a donc appelé le 17 en pleine nuit pour obtenir de l’aide.

Une "belle histoire" que les gendarmes de la Charente-Maritime ont relayé sur les réseaux sociaux et qu'ont repéré ce lundi nos confrères de France Bleu et de la Nouvelle République. Dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 septembre, les militaires ont reçu un appel d'un médecin du service de transplantation cardiaque du centre hospitalier universitaire (CHU) de Bordeaux.

Ce dernier n'arrivait pas à joindre l'une de ses patientes, une quadragénaire qui était dans l'attente depuis sept ans d'une greffe du cœur.

"Elle est en Charente-Maritime et il y a un cœur pour elle mais le temps est compté", racontent les gendarmes.

Opération réussie

En à peine dix minutes, les militaires arrivent chez la patiente, à Saint-Simon-de-Bordes, la réveillent, et "lui demandent d'appeler son médecin".

"Son conjoint prépare les affaires et tous deux sautent dans la voiture, direction Bordeaux. Deux heures plus tard, l'opération peut commencer à l'hôpital, et c'est un succès", rapportent nos confrères de France Bleu.

"D'habitude les interventions sont souvent liées malheureusement à des disputes, des accidents, de l'alcool ou des stupéfiants. Une intervention qui n'est pas liée à ça, pour une fois, ça fait plaisir. On a pu sauver une vie, c'est quand même extraordinaire. Ça fait chaud au cœur", se réjouit un des gendarmes auprès de la radio locale.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Le don d'organes, parlez-en !