Charlene de Monaco : coupe courte à la garçonne et crâne rasé, la princesse affiche une nouvelle coiffure et envoie un message fort

·1 min de lecture

Charlene de Monaco est une fois de plus métamorphosée. La princesse affiche une coupe au bol raccourcie. Vêtue d’une tenue militaire, elle envoie un message engagé pour lutter contre le braconnage.

Charlene de Monaco est décidément la princesse de la transformation. Elle a beau avoir succombé aux cheveux courts il y a plusieurs mois déjà, l’ancienne nageuse sait comment les twister pour se tenir loin de la monotonie sans jamais être lassée. En effet, en décembre dernier elle faisait sensation avec un style en half hawk. Coupée de manière asymétrique, sa chevelure raccourcie se déployait en mêlant longueurs et crâne rasé d’un côté. Charlene de Monaco n’est pas au bout de son exploration capillaire. Sur son dernier post Instagram, elle affiche des cheveux plus courts encore. La princesse succombe à une coiffure à la garçonne égalisée de part et d’autre de la tête. Sa chevelure se déploie en une coupe au bol rehaussée d’une frange à l’avant. Si son front est souligné par cette mèche, les côtés sont dégagés au millimètre près et laissent apparaitre son crâne rasé. Plus versatile que jamais, Charlene de Monaco fait une nouvelle fois preuve d’audace capillaire. Cette chevelure courte pourrait presque faire écho à celle affichée par Demi Moore dans le film Ghost.

Fatale et androgyne, la princesse se pare d’une touche plus mystérieuse encore. Une coiffure qui va de pair avec sa tenue à imprimé militaire.

Un message fort

Si Charlene de Monaco partage ce post Instagram, c’est avant tout pour défendre une cause. L’ancienne nageuse est immortalisée par Christian Sperka, un photographe animalier. Elle...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles