Charlene de Monaco en pleurs lors d’un repas ? La princesse cacherait une profonde souffrance depuis des années…

·1 min de lecture

Difficile d’être une personnalité publique et plus encore, une princesse… Charlene de Monaco vit sous pression depuis plusieurs années. L’épouse du prince Albert cacherait une profonde tristesse depuis quelque temps déjà.

Charlene de Monaco a retrouvé les siens au début du mois de novembre après une longue période passée en Afrique du Sud, luttant contre une grave infection de la sphère ORL. Mais les retrouvailles ont été de courte durée. La princesse a aussitôt été admise au sein d’une structure spécialisée. Éprouvée, la maman de Jacques et Gabriella souffre d’un « épuisement profond à la fois émotionnel et physique » a fait savoir le prince Albert au cours de plusieurs interviews. Ainsi, l’ancienne nageuse « s'est rendu compte qu'elle avait besoin d'aide. On ne peut forcer personne à comprendre qu'il a besoin d'un traitement, il doit l'accepter lui-même ».

Si aujourd’hui son mal être éclate au grand jour, il semblerait que la princesse gardait en elle une souffrance depuis plusieurs années déjà. Gala repère les confessions de « proches de la famille princière » obtenues par le Daily Beast. Ces sources affirment que Charlene était « profondément malheureuse depuis plusieurs années. »

Et de rapporter le déroulement d'un déjeuner, dont la date reste inconnue, durant lequel Charlene de Monaco aurait « pleuré tout au long du repas. »

Une pression constante

La source, témoin du déjeuner, précise : « Albert a feint d'ignorer que son épouse sanglotait ». Ce témoin ajoute : « Je n'ai pas compris pourquoi elle ne s'est pas levée et n'a pas quitté la table. J'en ai conclu qu'elle voulait que sa tristesse...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles