Charles III : cette décision du roi qui écarterait davantage Harry et Andrew de la monarchie

©Lock Stephen/I-Images/ABACA

Charles III a pris une nouvelle décision concernant ses proches.

Du changement au Royaume-Uni. Charles III a pris la décision de modifier une loi datant de 1937. D’après des informations du « Telegraph », ce 27 octobre, le fils aîné d’Elisabeth II aurait fait évoluer le texte qui concerne ses potentiels remplaçants - en cas de maladie ou de voyage à l’étranger.

Le journal britannique précise que cette loi détaille la liste des proches du monarque d’Angleterre qui peuvent le remplacer en cas d’absence, pour, par exemple, la signature de documents importants. Figuraient automatiquement sur cette liste : son époux, ou son épouse, ainsi que les quatre premiers adultes dans l’ordre de succession. Pour Charles III, il s’agissait donc de la reine consort Camilla, du prince William, du prince Harry, du prince Andrew et de la princesse Beatrice. Mais le nouveau roi aurait décidé d’élargir cette liste à sa sœur, la princesse Anne, et à son frère, le prince Edward. Un changement qui fait parler.

Éloigner Harry et Andrew

En effet, parmi les cinq remplaçants potentiels, deux ne sont plus en liens étroits avec la monarchie britannique. Le prince Harry a abandonné ses fonctions au sein de la famille royale pour vivre aux États-Unis avec son épouse, Meghan Markle, et leurs enfants. Le petit frère du prince William est d’ailleurs sur le point de révéler ses mémoires tant attendus au début de l’année 2023. Quant au prince Andrew, il a perdu ses titres militaires, sur décision d’Elisabeth II, suite...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi