Charles de Vilmorin : « J’avais peur d’être catalogué, donc j’ai pris un tournant radical »

·2 min de lecture

Jeune prodige de 24 ans à la mèche bien peignée, le nom de Charles de Vilmorin est sur toutes les lèvres. Celui qui s’est fait connaître avec ses silhouettes ultra pop à la Niki de Saint Phalle veut prouver qu’il est plus qu’un feu de paille dans le paysage de la mode. Rencontre entre les silhouettes de sa collection Haute-Couture automne-hiver 2021-2022.

ELLE. Vous semblez opérer un virage à 180 degrés avec cette collection. Comment est-elle née ?

Charles de Vilmorin. Pour cette collection, j’ai voulu prendre un tournant assez radical par rapport à ce que j’ai pu proposer avant. Je voulais vraiment une coupure pour ne pas m’enfermer dans ce côté très coloré, que j’adore évidemment et que je vais continuer à explorer, mais je n’avais pas envie d’être catalogué. Je me suis dit que c’était le bon moment pour casser cela assez radicalement avec une collection toute noire. Je voulais une ligne plus pure, très dramatique et droit au but. Aussi je voulais quelque chose de plus couture avec des pièces qui s’apparentent davantage au vestiaire du soir. Dans les matières on a beaucoup de taffetas, de la mousseline, de la soie, de l’organza qui sont des matières très couture à la base. Je voulais aussi me concentrer sur les formes, les volumes étant donné que je ne misais pas sur les couleurs et les imprimés.

À lire aussi : Charles de Vilmorin : le petit prince de la couleur

ELLE. On a l’impression que vous ancrez cette collection dans une dimensions plus réelle, plus accessible…

Charles de Vilmorin. Je souhaitais aussi une collection plus réelle, qui parle à de vraies personnes. On a quelques ébauches de quelque chose que je suis en train de développer, qui est une partie plus accessible et plus portable pour ma marque. J’ai vraiment envie de développer cette ligne-là, à savoir les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles