Charlotte Gainsbourg partage des photos de sa fille Jo : la ressemblance est étonnante !

Une ressemblance sans équivoque. Charlotte Gainsbourg a partagé des photos de sa fille Jo sur son compte Instagram, le 30 avril 2020. Une activité exercée par beaucoup de parents, surtout en ce moment où le confinement lié à la crise du Covid-19 nous oblige un peu à trouver des occupations, comme Élodie Gossuin qui a publié une photo de son mari déguisé en Miss et maquillé par leur fille, ou comme Laura Tenoudji qui a partagé un cliché de sa fille Bianca. Charlotte Gainsbourg a posté un montage de photos en noir et blanc de sa cadette Jo. Un joli kaléidoscope de douze images montrant des parties du corps de sa fille de 8 ans que sa mère, Jane Birkin, n'a presque jamais vue.

On dirait Charlotte Gainsbourg dans le film L'effrontée

La comédienne de 48 ans semble avoir pris sa fille au saut du lit, au moment où le sommeil est encore là mais qu'il faut hélas se réveiller. On peut apercevoir une petite main, un petit bout de pied, une vue du dos, un visage de profil, les yeux fermés. Des pièces détachées d'un corps que la fille de Serge Gainsbourg a pris le soin de cacher malgré tout, avec toute la discrétion qu'on lui connaît pour préserver son intimité. Sauf en de rares occasions, comme le tournage de son clip Deadly Valentine, en 2017, où elle avait dévoilé ses filles Alice et Joe. Même si le visage n'apparaît pas dans son entièreté, beaucoup des abonnés de Charlotte Gainsbourg n'ont pu s'empêcher de remarquer une chose qui saute aux yeux. La ressemblance entre la fille et la mère. Encore plus frappante quand on a les images en tête de Charlotte Gainsbourg à l'époque de L'effrontée, le film de Claude Miller (1985). La même moue, le même petit nez légèrement retroussé, une petite bouille qui semble un peu boudeuse. La fille de Jane Birkin n'avait que quatorze ans au moment du tournage.

Charlotte Gainsbourg, déjà maman de Ben (22 ans) et d'Alice (17 ans), accompagne le montage photo avec une légende en anglais : "My everlasting inspiration" [Mon inspiration éternelle, ndlr].

(...) Cliquez ici pour voir la suite